Première naissance française par vitrification ovocytaire dans le cadre du cancer.

Elise
24/03/2016
Une patiente de 29 ans atteinte d'un lymphome de Hodgkin a préservé sa fertilité par vitrification* ovocytaire avant le début des chimiothérapies. Guérie, deux ans après la fin du traitement, elle présentait une insuffisance ovarienne prématurée. Une fécondation in vitro sur les ovocytes réchauffés a permis la première naissance française par vitrification ovocytaire dans le cadre du cancer.

*(paillettes de vitrification Cryo Bio System Haute Sécurité)

 
En janvier 2013, une patiente mariée sans enfant de 29 ans présentant un lymphome de Hodgkin a été prise en charge par la plateforme Fertilité et cancer du réseau Onco-PACA Corse. Pour préserver sa fertilité avant son traitement, elle a bénéficié d'une stimulation ovarienne et de la vitrification de 5 ovocytes au CHU de Marseille (Kit Irvine Scientific et paillettes de vitrification Cryo Bio System Haute Sécurité). Elle a ensuite reçu 6 cures de chimiothérapie, qui ont permis une rémission complète de sa maladie. En février 2015, 22 mois après la fin de son traitement, elle était toujours en rémission complète et les oncologues autorisaient une grossesse. Cependant la patiente présentait une insuffisance ovarienne prématurée liée au traitement. Les 5 ovocytes ont été dévitrifiés, 4 ovocytes intacts étaient fécondés par ICSI, 2 embryons étaient replacés et 1 congelé, permettant l'obtention d'une grossesse évolutive. En décembre 2015, la petite Elise est née à terme en bonne santé. 

Article complet